002~87.jpg
003~77.jpg
001~96.jpg
006~56.jpg
005~64.jpg
004.JPG

Sur le tournage du film Oculus, James Lafferty a été interviewé. Découvrez ce qu’il pense du film, de Mike (le directeur), du tournage… Bonne lecture !

Travailler avec Mike le directeur et l’auteur c’est réconfortant, ça te donne plus de confiance dans le rôle parce que tu sais que sa vision est solide, c’est sa vision donc tu sais exactement ce qui doit sortir de toi et le ton qu’il faut ainsi que les choix, tu sais qu’il sera toujours derrière toi et c’est vraiment cool… C’est aussi excitant de le regarder sur le tournage parce que c’est évident qu’il est passionné par son projet.

C’était pas un ensemble de compétences que j’ai développé mais je sens qu’après avoir fait ce film, filmer ces scènes et travailler avec l’équipe et Mike et voir comment tout arrive c’est vraiment amusant et je ne l’ai jamais fait donc j’apprécie vraiment de le faire.

La relation entre Michael et Kelly… Ils sont fiancés, ils sont, tu sais je pense que Michael est vraiment amoureux de Kelly et je pense que Kelly est amoureuse de lui mais je pense qu’elle est aussi beaucoup attirée par son désir de découvrir ce qu’il se passe avec le miroir et donc je pense que quand on arrive dans l’histoire leur relation est bizarre. Michael a remarqué que Kelly agit bizarrement et il est préoccupé, il voit qu’il y a ce manque de communication, qu’il y a définitivement une séparation entre où elle est et où il est.

Oculus est extrêmement intelligent et vraiment finement détaillé. Tu peux dire juste en lisant le script depuis le début que c’est un film vraiment différent des autres films d’horreurs typiques. On dérive vraiment dans quelques éléments psychologiques. Il y a beaucoup de films d’horreur qui ne touche pas ça et c’est de ça que je rêvais et je pense que c’est aussi ce que font les autres acteurs. Ce film transcende presque le genre « horreur ». J’adore ce genre, j’aime le suspens. Il y a tellement un « artisanat » à ça et je pense que c’est vraiment admirable. Les personnes le font vraiment bien, les directeurs le font vraiment bien, les auteurs, les producteurs le font vraiment bien et j’apprécie beaucoup ça.

Share